Genève

Symboles antifascistes pris pour cible  

Une librairie et les locaux de la faîtière des étudiants de l’université de Genève ont subi des déprédations dans la nuit de lundi à mardi. Bris de vitrine et tags, les signatures laissées sont celles de mouvements d’extrême droite.
Symboles antifascistes pris pour cible
Une vitrine de la librairie du Boulevard, à la rue de Carouge, a été brisée et taguée durant la nuit de lundi à mardi. JPDS
Fait divers

Une vitrine de la librairie du Boulevard, à la rue de Carouge, a été brisée et taguée durant la nuit de lundi à mardi. «Anti-antifa» pouvait-on lire au-dessus du dessin d’une croix celtique, un symbole fréquemment utilisé par les mouvements d’extrême droite. «La concierge a entendu un gros bruit vers 3h45», explique Anne, une des libraires  de cette coopérative autogérée. Une grille d’égout, a apparemment servi de projectile. La voirie

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion