International

«Pas de temps mort»

Pour la chercheuse Geneviève Azam, la mobilisation actuelle en France dépasse largement la question des retraites. Le défi est d’arriver à penser la solidarité et la justice sans la croissance, estime-t-elle.
«Pas de temps mort»
Paris, le 5 décembre 2019. Pour Geneviève Azam, «ce qui importe n’est plus la revendication précise, mais comment on reprend globalement en main notre existence, comment on se réapproprie l’espace politique». KEYSTONE
France

Economiste et engagée à Attac, Geneviève Azam tisse le lien entre le mouvement social et l’écologie. Ce qui est en jeu, ce n’est pas seulement «la retraite», mais «son monde». Et de repenser la justice et la solidarité sans la croissance. Geneviève Azam est chercheuse en économie à l’université Toulouse-Jean-Jaurès. Militante à Attac, elle vient de publier Lettre à la Terre (éd. Seuil, 2019). Avez-vous manifesté jeudi 5 décembre? Geneviève

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion