Arts plastiques

Courbet, l’exil d’un réaliste

Né il y a 200 ans, le grand peintre (et dessinateur) du réalisme est mort en exil sur les rives du lac Léman. Un crépuscule suisse à démythifier.
Courbet, l’exil d’un réaliste
"Coucher de soleil sur le Léman", offert à la ville de Vevey par l’une des sœurs de l’artiste. MUSEE JENISCH VEVEY
Beaux-arts

Gustave Courbet se baignant nu dans le Léman, à des heures indues. Buvant du chasselas par litrons. Faisant peinturlurer par d’autres des paysages à touristes pour rembourser ses dettes. Dévoyant son art du réalisme au mercantilisme. Glissant peu à peu de la déchéance à la mort en 1877. Ses dessins rassemblés dans un livre En mars, Les Cahiers Dessinés ont publié Courbet, les dessins, recueil co-écrit par 21 auteur.e.s préfacé

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion