Cinéma

Brebis égarées

Embrigadée enfant dans une secte chrétienne, la comédienne Sarah Suco revient sur cet épisode traumatique dans Les Eblouis, un premier film remarquable.
Brebis égarées
Perfidement mielleux, Jean-Pierre Darroussin (à dr.) campe un gourou très crédible, tandis que les parents aliénés ne sont jamais réduits à des illuminés pathétiques. AGORA FILMS
Film

On le devine, et la dédicace «à mes frères et sœurs» le confirme au générique de fin: c’est sa propre histoire que revisite la comédienne Sarah Suco – par ailleurs à l’affiche dans Chanson douce  – dans sa première réalisation. Enfant, elle a vécu dix ans dans une communauté catholique en proie aux pires dérives. Ce sujet délicat invitait au film à thèse didactique, sensationnaliste ou manichéen. Or la cinéaste évite

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion