Genève

La Fourrière à vélos en sursis

Depuis 2008, Péclôt 13 gère la Fourrière à vélos pour le compte de l’Etat de Genève. La coopérative a dénoncé la convention passée et pourrait cesser cette activité mi-décembre.
La Fourrière à vélos en sursis
Le cimetière des petites reines. Chaque année, Péclôt 13 récupère plus de mille deux cents véhicules et en recycle plus de huit cents. MFE/JPDS
Mobilité douce

L’avenir de la fourrière à vélos gérée par Péclôt 13 est incertain. La coopérative – qui s’en occupe depuis 2008 – a dénoncé, cet été, la convention qui la lie à l’Office cantonal des véhicules de l’Etat de Genève (OCV). En cause: les pertes financières subies par Péclôt 13 à cause de cette activité. «Nous perdons environ 50 000 francs par année», explique Marc Lemonnier, coresponsable  de la fourrière. Depuis dix ans, l’OCV charge

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion