Les ondes bousculent les traditions
Une journaliste de Studio Kalangou, le programme radio créé par la Fondation Hirondelle, en reportage à Niamey. OLIVIER GIRARD / FONDATION HIRONDELLE
Solidarité

Les ondes bousculent les traditions

Depuis bientôt quatre ans, Studio Kalangou offre un programme de radio novateur qui fait la part belle aux droits des femmes au Niger, dans le contexte des conflits qui minent le Sahel.
Niger

«Studio Kalangou est 1e premier média à faire de l’‘info de sociale’ au Niger. Jusqu’alors on parlait de scoops politiques mais jamais du quotidien, de l’accès à l’eau potable, du besoin des femmes de disposer d’un moulin, etc.». De passage à Genève, la journaliste nigérienne Amina Niandou ne tarit pas d’éloges sur ce programme radio quotidien de deux heures qui propose depuis 2016 des informations et des émissions en cinq

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion