Égalité

Une tribune pour les sorcières

Une tribune pour les sorcières
La méchante sorcière de l'ouest dans le Magicien d'OZ (1939). Les ignataires se revendiquent sorcières, héritières spirituelles des femmes un temps pourchassées pour leur liberté et leur savoir. Photo d'illustration
Appel

Au lendemain d’Halloween pour les anglo-saxons, la Toussaint pour les francophones, une tribune circule en France, en Belgique et en Suisse. Ses signataires se revendiquent sorcières, héritières spirituelles des femmes un temps pourchassées pour leur liberté et leur savoir. «Nous nous déclarons sœurs de toutes celles qui aujourd’hui encore, parce qu’elles sont femmes, risquent la violence et la mort.» L’instigatrice de cette tribune, l’ex-élue écologiste Sandrine Rousseau, aujourd’hui présidente de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion