Livres

Le roman d’une traduction

Il est rare qu’un roman se penche sur l’art de la traduction. La Zurichoise Annette Hug relève le défi à travers la figure historique de José Rizal, médecin et écrivain philippin qui traduit Guillaume Tell en tagalog.
Le roman d’une traduction
"Révolution aux confins" est paru aux Editions Zoé dans une traduction de Camille Luscher. DR
Roman

Depuis Babel et la dispersion des langues à la surface de la terre, savants et lettrés se sont penchés sur l’art de la traduction. Beaucoup d’essais ont été consacrés à la question (Après Babel de Georges Steiner en est un), plus rarement des romans. La Zurichoise Annette Hug a relevé le défi en ressuscitant une figure historique. Dans Révolution aux confins, paru aux Editions Zoé dans une traduction de Camille

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion