Genève

Le PdT refuse «le diktat de Solidarités»

Le Parti du travail ne veut pas retirer les transfuges de Solidarités de ses listes pour les élections municipales.
Le PDT refuse «le diktat de Solidarités»
Le PdT accuse Solidarités de chercher à fragmenter les listes à la gauche du PS et des Verts, au risque qu’elles soient moins ou pas du tout représentées au Conseil municipal et au Conseil administratif. KEYSTONE
Elections municipales

Le Comité directeur du Parti du travail (PdT) refuse de retirer les transfuges de Solidarités de ses listes pour les élections municipales, tout comme le versement de leurs jetons de présence à Solidarités. Ce dernier en avait fait deux conditions pour envisager une liste commune sous la bannière Ensemble à gauche. > Relire notre article du 30 septembre: Solidarités lance un ultimatum au PdT Ces conditions sont «totalement injustifiées et

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion