Genève

«En principe, ces mineurs ne sont pas scolarisés»

Malgré l’ouverture prochaine d’un nouveau foyer d’accueil d’urgence, le Collectif de lutte des mineurs non accompagnés dénonce une situation critique.
«En principe, ces mineurs ne sont pas scolarisés»
Des membres du collectif, accompagnés de deux migrants, ont rappelé les promesses non tenues de l’Etat lors de leur conférence de presse. JPDS
Immigration

Malgré l’ouverture courant octobre d’un lieu d’accueil d’urgence pour mineurs non accompagnés (MNA), le Collectif de lutte des MNA a dénoncé mercredi la prise en charge insuffisante de ces adolescents. Ceux-ci n’ont pas le droit de demander l’asile parce qu’ils viennent de pays considérés sûrs par la Confédération (la majorité est originaire du Maghreb). Absence de scolarisation, conditions d’hébergement indignes, suivi socio-éducatif insatisfaisant, promesses non tenues de l’Etat, les dysfonctionnement

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion