Solidarité

Tran To Nga, une vie de combats

Exposée à l’agent orange au Vietnam, l’ancienne journaliste poursuit en France les multinationales accusées d’avoir fourni ce défoliant destructeur à l’armée étasunienne.
Tran To Nga, une vie de combats 1
L’épandage de l’agent orange par l’US Air Force aura détruit 10% du territoire du Sud Vietnam et fait des millions de victimes. Keystone
Justice 

Victime de l’agent orange durant la guerre du Vietnam (1961-1975), Tran To Nga a assigné en justice 26 multinationales de la pétrochimie – dont Monsanto et Dow Chemical – en juillet 2014, en France. Avec son comité de soutien et ses avocats, la Franco-Vietnamienne de 78 ans mène toujours la lutte contre 19 de ces sociétés pour que justice soit enfin rendue. Phase décisive du procès, les plaidoiries auront lieu en décembre. Epaulée

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion