International

Situation «tragique» dans un camp de réfugiés

Au camp de réfugiés de Moria, un incendie a coûté la vie à une femme et un enfant. Le camp est sur-occupé: 13’000 migrants y vivent pour une capacité de 3000 personnes.
Situation «tragique» dans un camp de réfugiés
Après qu'un incendie se soit déclaré dans le camp de Moria, la pression augmente sur le gouvernement grec pour que celui-ci prenne des mesures. KEYSTONE
Grèce

Le maire de Lesbos et le haut commissariat aux réfugiés des Nations unies (HCR) ont exhorté lundi les autorités grecques à «décongestionner immédiatement» le camp de Moria. La situation y est qualifiée de «tragique» après un incendie meurtrier suivi d’émeutes. Le camp de réfugiés de Moria sur l’île de Lesbos, le plus important d’Europe, avait retrouvé un semblant de calme lundi matin, après un incendie qui a coûté la vie

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion