Solidarité

La misère continue dans le textile

Cinq ans après une première enquête, le réseau international Clean Clothes ne constate pas d’amélioration significative de la rémunération des travailleuses du secteur de l’habillement.
La misère continue dans le textile
Ouvrière dans une usine de vêtements de soie à Shengze, dans la province chinoise de Jiangsu. La ville est l'un des plus gros fournisseur de l'industrie textile internationale. EPA/ALEKSANDAR PLAVEVSKI/KEYSTONE
Droits humains

Les couturières qui confectionnent nos habits ne touchent toujours pas un salaire suffisant pour vivre dignement. C’est la conclusion d’une nouvelle enquête de la campagne Clean Clothes, qui réunit 240 organisations de la société civile. Alors que sous la pression des ONG nombre de marques s’étaient engagées en 2014 à améliorer les rémunérations sur leurs chaînes d’approvisionnement en Asie, en Amérique latine et en Europe de l’Est principalement, les résultats sont

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion