Genève

Inscrire le bonheur dans la Constitution?

Des citoyens s’inspirent du Bhoutan qui a développé en 2008 la notion de Bonheur national brut. Les indicateurs seraient basés sur les principes du développement durable.
Inscrire le bonheur dans la Constitution?
Le groupe de réflexion préconise de fixer des indicateurs axés sur les principes du développement durable: la solidarité, la sauvegarde de l’environnement, la bonne gouvernance et la promotion de la culture. FREEPIK.COM/CC
Développement durable

Lassés de mesurer la qualité de vie des Genevois par leurs seules richesses matérielles et financières, un groupe de huit citoyens – dont les anciens députés Magali Orsini, Christian Brunier et Jacques Jeannerat – proposent un nouvel indicateur: le Bonheur cantonal brut (BCB). «L’objectif est d’apprécier la vie autrement qu’en mesurant les richesses», a indiqué mardi lors d’une conférence de presse M. Jeannerat, ancien directeur de la Chambre de commerce, d’industrie et des

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion