Religions

«Renier la religion, c’est renier l’Etat»

Le contexte religieux est-il suffisamment pris en compte dans l’évaluation des demandes d’asile? Le cas d’un Iranien frappé de renvoi interroge.
«Renier la religion, c’est renier l’Etat»
En Iran, la minorité chrétienne de souche est tolérée contrairement aux musulmans convertis. Ici, une église arménienne. KEYSTONE
Asile

«Personne ne devrait être mis en prison pour ses croyances. Les autorités suisses n’en ont-elles pas conscience?» Ayant vu sa requête d’asile en Suisse rejetée, Fares* risque un renvoi imminent dans son pays, l’Iran, malgré les nombreux rapports faisant état de la répression qui s’y exerce contre les musulmans convertis au christianisme. Transféré mardi dans un centre d’aide d’urgence, il estime que les risques spécifiques encourus par ceux-ci ne sont

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion