Genève

Pression sur les rentes à vie

Le socialiste Alberto Velasco relance la mise à jour du Projet de loi modifiant le traitement et la retraite des conseillers d’Etat.
Pression sur les rentes à vie
Le projet de loi prévoit de remplacer la rente à vie des magistrats et du chancelier par une indemnité (de 9 à 18 mois) calculée en fonction de la durée de leur mandat et de leur âge. JPDS/ARCHIVES
Conseil d’Etat

Certains députés genevois commençaient à trouver le temps long. Ainsi le socialiste Alberto Velasco a-t-il prié, fin août, la présidente de la commission des Finances du Grand Conseil de mettre à l’ordre du jour le Projet de loi modifiant le traitement et la retraite des conseillers d’Etat, déposé en mai 2017 par des députés d’Ensemble à gauche, du PS, du MCG et de l’UDC. «Cela fait tout de même deux

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion