Le chemin tortueux de la transgression 

Entretien avec le cinéaste cubain Fernando Pérez, qui cosigne Insoumises avec Laura Cazador.
Interview

Insoumises constitue un pont historique entre le XIXe siècle et aujourd’hui, ainsi qu’un raccourci transatlantique entre la Suisse et Cuba. Non seulement par son sujet, mais aussi comme première coproduction entre les deux pays, associant Bohemian Films à Genève et l’Institut du cinéma cubain. Débarquant dans l’île comme jeune docteur, la Lausannoise Henriette «Enrique» Faber affronte une société coloniale, esclavagiste et ultra conservatrice. Elle en paiera le prix avec un

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion