International

Boris Johnson aux abois

Les députés ont refusé d’accepter des élections anticipées avant d’être sûrs qu’un Brexit sans accord soit écarté grâce à l’adoption définitive d’une loi en ce sens.
Boris Johnson s'obstine
Boris Johnson mise à présent sur des élections générales, qui pourraient lui redonner la majorité qu'il a perdue au Parlement. KEYSTONE
Brexit

Boris Johnson restera dans l’histoire. Il est le premier premier ministre britannique à avoir perdu ses trois premiers votes à la Chambre des communes. Et ce, en quarante-huit heures. Les députés britanniques ont refusé mercredi dans la soirée de soutenir une motion appelant à l’organisation d’une élection anticipée le 15 octobre. Pour être adoptée, la proposition devait recueillir les deux tiers des votes des 650 députés, soit 434 votes en sa

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion