International

De la «flexibilité» pour le Brexit

Les Vingt-Sept acceptent de reporter l’échéance au 31 janvier 2020, au plus tard.
Rejet des élections anticipées
Boris Johnson n’a pas réussi à obtenir le soutien de la Chambre des communes. KEYSTONE
Royaume-Uni

Alors que le Parlement britannique devrait se prononcer cette semaine en faveur de la tenue d’élections législatives anticipées au Royaume-Uni, le 9 ou le 12 décembre, les Vingt-Sept ont décidé de reporter au 31 janvier 2020, au plus tard, la date du Brexit. «Les Vingt-Sept ont accepté la demande britannique d’un report du Brexit flexible jusqu’au 31 janvier 2020», a tweeté lundi Donald Tusk, le président du Conseil européen, l’enceinte

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion