Suisse

Le procureur se retrouve en sursis

La commission judiciaire recommande au Parlement de ne pas réélire Michael Lauber dans ses fonctions le 25 septembre prochain.
Réélection de Michael Lauber compromise
L’attitude de Michael Lauber dans le cadre de l’enquête sur la FIFA et la décision du Tribunal pénal fédéral ont pesé sur la décision de la commission. KEYSTONE / ARCHIVES
Justice 

Michael Lauber n’est plus l’homme de la situation. C’est ce qu’a estimé mercredi une majorité de la Commission judiciaire, qui recommande au ­parlement de ne pas réélire le 25 septembre le procureur général de la Confédération pour un nouveau mandat de quatre ans. C’est un nouveau tournant, peut-être décisif dans cette affaire qui défraie la chronique depuis bientôt un an. Le procureur s’est englué dans les affaires de corruption secouant la

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion