Suisse

Le machisme est pris d’assaut

Appenzell Rhodes-Intérieures, Glaris, Obwald et Zoug: ces quatre cantons alémaniques n’ont jamais élu de femme au Parlement fédéral. Mais ces bastions de l’hégémonie masculine pourraient tomber le 20 octobre.
Le machisme est pris d’assaut
Lorsqu’une ancienne conseillère fédérale, Ruth Metzler (à g.), fleurit une future candidate au National, Antonia Fässler, en 2010 à la Landsgemeinde d’Appenzell. KEYSTONE/ARCHIVES
Elections fédérales

Zéro: c’est le bilan des femmes aux élections fédérales dans quatre cantons alémaniques, Appenzell Rhodes-Intérieures, Obwald, Glaris et Zoug. Mais trois d’entre eux pourraient perdre leur étiquette de bastion masculin le 20 octobre. Une jeune candidate est sortie du bois hier à Glaris. A l’échelon suisse, la représentation féminine pourrait aussi se renforcer. La jeune enseignante glaronaise Priska Grünenfelder, 33 ans, a surpris son monde hier en annonçant briguer l’unique

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion