International

Abandon du projet de réacteur nucléaire Astrid

Le projet de prototype de réacteur à neutrons rapides Astrid devait ouvrir la voie à la quatrième génération des centrales nucléaires françaises.
Abandon du projet de réacteur nucléaire Astrid
La centrale de Superphénix (ici en 1992), qui n'a pu fonctionner à pleine puissance que 200 jours sur 12 ans, est aujourd'hui en cours de démantèlement. KEYSTONE/ARCHIVES
France

Le Commissariat français à l’énergie atomique (CEA) est train d’abandonner le projet de prototype de réacteur à neutrons rapides Astrid. La nouvelle a été révélée jeudi par le journal Le Monde. Astrid (pour Advanced Sodium Technological Reactor) devait ouvrir la voie à la quatrième génération des centrales nucléaires françaises. Ceci alors que la troisième génération – l’EPR de Flamanville – fait face à de lancinants problèmes: des surcoûts (11 milliards

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion