Vaud

Un jeune transsexuel privé d’armée

L’armée considère une personne transsexuelle automatiquement inapte au service militaire. «Dégradant et discriminant», estime un jeune homme de Lully sur Morges.
Un jeune transsexuel privé d’armée
Selon Delphine Allemand, porte-parole de l’armée, «les personnes transgenres candidates au recrutement ont généralement besoin d’un soutien médical, parfois même psychologique, qui ne peut être garanti dans l’armée». KEYSTONE/PHOTO PRÉTEXTE
Discrimination

Malgré de bons résultats médicaux et sportifs, Ellyot, 21 ans, a été refusé par l’armée en raison de sa transsexualité, ont révélé jeudi 24 heures et La Tribune de Genève. D’après le manuel médical de l’armée, une personne transsexuelle est automatiquement considérée inapte au service militaire et à la protection civile. Le jeune homme de Lully sur Morges, «trouve cela dégradant et estime que c’est de la discrimination». «En réalité,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion