Musique

Du haut des Alpes on voit Paris

Le Festival Menuhin de Gstaad se tourne vers le répertoire français et offre une résidence à Bertrand Chamayou, ce pianiste de son temps.
Du haut des Alpes on voit Paris
Avec cinq concerts prévus à Gstaad cet été, le pianiste Bertrand Chamayou offrira aux Alpes bernoises un horizon parisien. MARCO BORGGREVE
Musique classique 

Rasez les Alpes qu’on voie la tour Eiffel! A l’heure de dévoiler sa programmation, le Festival Menuhin de Gstaad s’était offert un balcon sur Seine où il avait invité une cohorte de journalistes un soir de printemps. Se hissant hors de son champêtre vallon pour rejoindre la Ville Lumière, le ­deuxième plus grand festival classique de Suisse (après Lucerne) affirmait ainsi sa place au cœur de l’Europe musicale. La manifestation,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion