Musique

Au fil des histoires

Attendue samedi au festival Lavaux Classic, la violoncelliste franco-belge Camille Thomas parle de sa trajectoire, de son instrument et de ses projets d’avenir.
Accord parfait: Camille Thomas et son violoncelle italien de 1788. UWE ARENS
Musique classique 

Naples, 1788. Un nouveau violoncelle sort de l’atelier du luthier Ferdinando Gagliano et chante ses premières notes. Un bon siècle plus tard, en 1898, les frères Emile et Joseph Berliner fondent Deutsche Grammophon à Hanovre et gravent leurs premiers disques. Encore un siècle passe. A Paris, à l’aube des années 1990, une fillette apprend impatiemment à faire ses premières gammes… Et voilà qu’aujourd’hui, ces trois histoires convergent pour donner de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion