Genève

La villa Decroux, monnaie d’échange pour la future patinoire

La maison qui a partiellement brûlé samedi fait partie d’une transaction entre l’Etat et une société prévoyant d’ériger sur cette parcelle des logements et un parking.
La villa Decroux, monnaie d’échange pour la future patinoire
L’origine de l’incendie est pour l’heure indéterminée. Une enquête est en cours et le Département des infrastructures a déposé plainte pénale. JPDS
Collonge-Bellerive

La Villa Decroux, située à l’extrémité du vieux village de Vésenaz, fait bien l’objet d’un échange de parcelles entre l’Etat et la société de promotion immobilière Aton développement SA, dans le cadre de la construction de la future patinoire du Trèfle-Blanc. L’information nous a été confirmée mardi par le Département des infrastructures (DI). «Il y a un engagement de procéder à un échange de parcelles une fois que les autorisations

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion