Châto Bruyant, îlot libertaire aux Pâquis
Châto Bruyant s'apparente à un village autogéré avec sa scène de concerts, son bar et ses stands de restauration, sa friperie à prix libre, ses animations tout public et même sa «Libradio». CHÂTO BRUYANT/FACEBOOK
Musique

Châto Bruyant, îlot libertaire aux Pâquis

Dès ce mardi et jusqu’au 13 juillet, le festival prend ses quartiers au cœur de Genève avec des concerts, des stands de restauration, des débats et des animations tout public.
Festival

«A-capitaliste, antiautoritaire, contre-sexiste; inclusif et bienveillant, combatif et résolu.» Il est comme ça et bien plus encore, le festival Châto Bruyant qui, chaque été, prend ses quartiers aux Pâquis, place de Chateaubriand. Un petit îlot d’utopie sort de terre, dès ce mardi et jusqu’au 13 juillet. Un village autogéré avec sa scène de concerts, son bar et ses stands de restauration, ses puces à prix libre, ses animations tout public et

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion