Cinéma

L’Oblo tire la langue à tout ce qui sépare

Insurrection écolo-féministe, musiques de niche, lectures afropéennes et miam-miam vegan sont au menu du Festival des Désobéissances, dès mardi soir à Lausanne.
Avec «Adieu Gauley Mountain» DR
Festival

Deux éco-sexuelles amoureuses contre l’extraction du charbon dans les Appalaches. Voici Annie Sprinkle, icône du féminisme «pro-sexe», et Beth Stephens, artiste et professeure d’art à l’université de Californie, pointant les méfaits de l’extraction du charbon en Virginie occidentale. Adieu Gauley Mountain, une histoire d’amour éco-sexuelle (2013) est à voir jeudi soir au cinéma Oblo à Lausanne. Drôle, sincère et percutant, ce film réalisé grâce au financement participatif part à la

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion