Suisse

Ruag aurait facturé trop d’argent à l’armée

Dans un rapport publié vendredi, le Contrôle fédéral des finances fait état de marges bénéficiaires excessives.
Ruag aurait facturé trop d’argent à l’armée
Ruag a surfacturé à l'armée les travaux d'entretien et de réparation des avions de combat et des hélicoptères. KEYSTONE
Défense

Le soupçon selon lequel Ruag aurait demandé des prix trop élevés au Département fédéral de la défense semble se confirmer. Dans son rapport publié vendredi, le Contrôle fédéral des finances présente des marges bénéficiaires excessives. Ruag réfute ces conclusions. A l’origine, Ruag Aviation est soupçonné d’avoir facturé au Département fédéral de la défense (DDPS) des prix excessifs pour entretenir et réparer les avions de combat ainsi que les hélicoptères. Le

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion