Cinéma

Révélations du vaudou

Le Français Bertrand Bonello revient aux origines haïtiennes du zombi avec Zombi Child. Une figure éminemment politique, convoquée pour éclairer le présent.
Révélations du vaudou
Melissa (Wislanda Louimat, à droite) récite un poème haïtien de René Depestre pour rejoindre la sororité fondée par ses camarades. ADOK FILMS
Film

En mai dernier à Cannes, Jim Jarmusch ouvrait le festival avec The Dead Don’t Die, alors que Bertrand Bonello présentait Zombi Child à la Quinzaine des réalisateurs. Deux films d’auteur avec des morts-vivants, mais deux ­propositions très différentes. Là où l’Américain s’adonnait à la parodie, le Français prend ses distances avec le cinéma de genre. Chez lui, aucune allusion aux archétypes horrifiques des productions américaines – à peine quelques réminiscences du

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion