Vaud

Le LEB s’excuse de ses carences

Critiquée, la compagnie offre 100 francs à ses abonnés avant d’augmenter la cadence au quart d’heure.
Le LEB s’excuse de ses carences
Malgré une modernisation en 2017 célébrée par la conseillère d’Etat Nuria Gorrite, la grogne des usagers du LEB est persistante. KEYSTONE-ARCHIVES
Transport public

Des pains au chocolat? Non, un bon de 100 francs. Vendredi matin les usagers du Lausanne-­Echallens-Bercher (LEB) se posaient des questions. Les multiples retards qu’ils subissent allaient-ils être juste compensés par la viennoiserie que les agents d’information distribuaient sur les quais en début de matinée? Vers 11 heures, la nouvelle commence à se répandre: les responsables des Transports lausannois (TL), qui gèrent le LEB, annoncent que les abonnés auront droit

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion