International

Petits meurtres entre amis européens

Les Vingt-Huit tentent de s’entendre sur la répartition des postes clés au sein des institutions.
Petits meurtres entre amis européens
Les Vingt-Huit doivent trouver un accord à une «super-majorité» de 21 Etats sur 28 sur le nom du successeur de Jean-Claude Juncker. KEYSTONE
Union européenne

Les leaders les Vingt-Huit tentaient de s’entendre, dans la nuit de jeudi à vendredi, sur les noms des futurs dirigeants des principales institutions de l’Union. Un exercice d’équilibriste, sans garantie de succès, qui, dans la soirée, semblait déjà avoir fait une victime: le chrétien-social allemand Manfred Weber, que le Parti populaire européen, le principal groupe représenté au Parlement européen, voulait installer à la présidence de la Commission européenne. Pas d’accord

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion