Solidarité

Le barrage de la discorde

Le barrage de Bisri est présenté par la Banque mondiale comme la solution pour fournir de l’eau potable aux Beyrouthins. Il risque de détruire tout un écosystème, pour une utilité questionnée.
Le barrage de la discorde
Les opposants craignent une perte inestimable, la vallée de Bisri étant connue pour sa biodiversité et son patrimoine culturel. EHD
Liban

Marie-Dominique Farhat aime tromper les apparences. Dévote assumée, attachée à la vallée de Bisri car «Jésus l’aurait arpentée selon certains théologiens», cette mère de famille n’hésite pas à embarquer sa progéniture chaque week-end depuis plusieurs mois pour manifester contre le projet du barrage de Bisri, dont la construction polémique doit débuter prochainement. Chaque dimanche, elle troque son missel contre des slogans écolos anticorruption et, lorsqu’elle passe devant les véhicules de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion