Histoire

«L’archéologie est très sensible»

Dans son livre de chroniques, Jean-Paul Demoule fait résonner les vestiges du passé avec notre présent.
«L’archéologie est très sensible»
L’ouvrage aborde entre autres la conservation des vestiges (comme ici, les soldats d’argile chinois de Xi’an abrités dans un hangar). KEYSTONE/ARCHIVES
Sciences

Des vestiges datant de 10’000 ans qui résonnent avec l’actualité. Des thèmes intemporels comme la mort, la santé, l’esclavage ou la musique. Des anecdotes amusantes ou tragiques. Le livre Trésors, les petites et grandes découvertes qui font l’archéologie se dévore, que l’on soit amateur de vieilles pierres ou pas. Cet ouvrage, qui réunit les chroniques rédigées par Jean-Paul Demoule pour le magazine Archéologia, vient de sortir, alors que se sont

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion