Scène

L’Orangerie, un écosystème à part

Le théâtre d’été genevois rouvre ses portes le 25 juin, au milieu du parc La Grange et de son potager, avec une vingtaine de concerts, des expos, des spectacles pour adultes et enfants, tous en lien avec la nature. Un vrai centre (perma)culturel.
L’Orangerie, un écosystème à part
"Juste la fin du monde" sera recréé à l’Orangerie. CAROLE PARODI
Théâtre de l'Orangerie

Chacun pousse à l’ombre de l’autre. La formule est jolie. Elle désigne l’écosystème de l’Orangerie, ce théâtre d’été logé sur les hauteurs du parc La Grange, à Genève, où l’on peut aussi boire un verre ou dîner. Son directeur Andrea Novicov s’y est installé l’an dernier dans l’idée que «la nature soit présente partout». Un potager a déjà repris ses droits dans la cour, au fond de la terrasse, qui

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion