International

La Justice de paix confortée

La justice colombienne vient d’infliger deux sévères défaites aux adversaires de la Justice de paix , en libérant l’ex-guérillero Jesús Santrich et en rejetant les objections législatives du président Iván Duque.
La Justice de paix confortée
Jesus Santrich, détenu à Bogota depuis avril 2018, s'est exprimé devant la presse jeudi. KEYSTONE
Colombie

L’accord de paix est-il sauvé? Coup sur coup, la justice colombienne vient d’infliger deux sévères défaites aux adversaires de la Justice de paix (JEP), en libérant l’ex-guérillero Jesús Santrich et en rejetant les objections législatives du président, Iván Duque, à la justice transitionnelle. Mercredi, la Cour constitutionnelle a ainsi ordonné au chef de l’Etat de promulguer la loi sur la JEP telle qu’adoptée aux Chambres. Cette législation, découlant des accords

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion