Livres

Soleure, capitale littéraire

Prose, poésie et traduction se donnent rendez-vous ce week-end aux Journées littéraires de Soleure.
Soleure, capitale littéraire
Lecture de ­Pedro Lenz lors de ­l’édition 2018 des Journées littéraires de Soleure. ­FOTOMTINA
Journées de Soleure

Parmi quelque 70 auteur-e-s et traducteurs-trices attendus à Soleure dès vendredi se trouvent comme chaque année une belle sélection romande, dont Le Courrier s’est déjà fait l’écho dans ses colonnes. Rinny Gremaud (Un Monde en toc), Daniel Sangsue (Journal d’un amateur de fantômes), Etienne Barilier (Dans Khartoum assiégée), Odile Cornuz (Ma ralentie) ou Douna Loup (Déployer) participeront ainsi à ces 41e Journées littéraires, qui mettent à l’honneur prose et poésie.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion