International

PSOE qui rit, Podemos qui pleure

Le redressement du Parti socialiste espagnol s’est confirmé dimanche aux élections européennes. Le premier ministre Pedro Sánchez renforce sa position à la veille des négociations avec ses potentiels alliés.
PSOE qui rit, Podemos qui pleure
Très nettement devant aux européennes avec 33% contre 20% au Parti populaire, le PSOE de Pedro Sánchez arrive aussi en tête dans douze des treize régions en jeu ce même week-end et dans de très nombreuses capitales. KEYSTONE
Espagne

Quatre semaines après les législatives, le redressement du Parti socialiste espagnol (PSOE) s’est confirmé dimanche. Très nettement devant aux européennes avec 33% contre 20% au Parti populaire (PP), le PSOE arrive aussi en tête dans douze des treize régions en jeu ce même week-end et dans de très nombreuses capitales. Le jeu des alliances à droite et le recul de la gauche alternative privent toutefois les progressistes de quelques victoires

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion