Genève

Commentaire: entre confiance et indigestion

Les Genevois ont accordé leur confiance au Conseil d’Etat. Mais les scrutins de dimanche ont aussi révélé la perplexité des votants, noyés dans une masse indigeste d’objets. Commentaire.
Entre confiance et indigestion
Le nombre élevé de bulletins blancs sur la RFFA, la CPEG ou encore les subsides maladie atteste d’une perplexité certaine des votants, noyés dans cette masse indigeste d’objets. KEYSTONE
Votations cantonales

On croyait la défiance envers les autorités dans l’air du temps. Les scrutins de dimanche ont toutefois montré que les Genevois ont accordé leur confiance au Conseil d’Etat. Il subit un seul revers, probablement dû à la forte mobilisation des fonctionnaires en faveur de leur caisse de retraite. Pour le reste, la gauche et les syndicats font grise mine. Ils perdent même à propos de l’ouverture des commerces trois dimanches

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion