Religions

«L’obsession identitaire m’inquiète»

Rabbin, Delphine Horvilleur explore l’antisémitisme tel qu’il est perçu par les textes et légendes juives et interroge sa pérennité actuelle. Elle sera à Genève lundi 20 mai.
«L’obsession identitaire m’inquiète»
Pour Delphine Horvilleur, il existe une certaine intemporalité de l'antisémitisme. JF PAGA/LDD
Judaïsme

En France, les actes antisémites ont bondi de 74% en 2018, dont certains ont marqué l’opinion, comme l’assassinat de l’octogénaire Mireille Knoll. En Suisse, estiment la Fédération des communautés israélites (FSCI) et la Fondation contre le racisme et l’antisémitisme (GRA), les juifs et juives ont été plutôt épargnés. Ces derniers s’inquiètent néanmoins de l’impact du net, où l’antisémitisme explose sur fond de prolifération de théorie du complot, motif antisémite séculaire

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion