Religions

Malaise racial dans la communauté juive

Aux Etats-Unis, une étude inédite révèle le malaise de nombreuses personnes juives de couleur face aux remarques reçues de la part de leurs coreligionnaires blancs.
Malaise racial dans la communauté juive
La synagogue Beth Shalom-B’Nai Zaken, à Chicago, dirigée par le rabbin noir Capers Funnye, un cousin de Michelle Obama. ARIC ALLIX ROGERS
États-Unis

S’ils expriment un fort sentiment d’appartenance à l’égard de l’establishment juif blanc, 80% des juifs et juives noirs américains disent avoir souffert de discrimination ou de racisme dans leurs milieux. C’est ce que révèle une étude inédite, qui avait pour but de mettre en avant la diversité raciale des juifs américains – un groupe longtemps considéré comme majoritairement blanc – et de donner la parole aux expériences des juifs d’autres races.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion