International

Poursuite pour viol contre Assange relancée

La justice suédoise demande à la Grande-Bretagne l’extradition du fondateur de Wikileaks. Les Etats-Unis réclament eux son extradition pour “piratage informatique”
Appel pour accueillir Assange en Suisse
Le fondateur de WikiLeaks Julian Assange a été condamné à 50 semaines de prison pour violation de ses conditions de liberté provisoire par un tribunal londonien. KEYSTONE
Wikileaks

La justice suédoise a annoncé lundi la réouverture de l’enquête pour viol contre le fondateur de WikiLeaks Julian Assange. Elle espère le voir comparaître devant un tribunal avant la prescription du crime en 2020 s’il n’est pas extradé d’ici là vers les Etats-Unis. L’annonce du parquet de Stockholm relance un feuilleton judiciaire qui dure depuis près d’une décennie. Pendant cette période, Julian Assange et ses soutiens n’auront eu de cesse

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion