Cinéma

Dans la tête du peintre

Avec Van Gogh – A la porte de l’éternité, l’artiste et cinéaste Julian Schnabel signe un biopic halluciné, loin de l’académisme du genre.
Dans la tête du peintre
Le biopic vaut le détour pour Willem Dafoe, incarnation idéale – et primée à Venise – après celles de Kirk Douglas, Tim Roth ou Jacques Dutronc. DCM
Biopic

Peintre néo-expressionniste et cinéaste intermittent, Julian Schnabel avait déjà dédié un film à son camarade Basquiat en 1996. Il s’attaque aujourd’hui à Van Gogh, dans le sillage de Vincente Minnelli (La Vie passionnée de Vincent Van Gogh, 1956), Robert Altman (Vincent et Théo, 1990) et Maurice Pialat (Van Gogh, 1991). Un biopic de plus consacré à l’archétype du génie incompris, dont les tableaux ont même été animés par Dorota Kobiela

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion