Suisse

La désignation «sans OGM» sera possible

Une harmonisation du droit suisse avec les dispositions européennes permettra aux agriculteurs de désigner leurs produits comme «sans OGM».
La désignation «sans OGM» désormais possible
Le projet prévoit également une procédure simplifiée pour admettre en Suisse les denrées qui contiennent des traces – 0,5% au plus – d’OGM autorisés dans l’UE. KEYSTONE
Alimentation

Des ordonnances du droit sur les denrées alimentaires ont été adaptées et harmonisées avec les dispositions européennes, annonce vendredi l’OSAV. La révision porte sur l’étiquetage «sans OGM» et sur la définition des quantités maximales des vitamines ajoutées. «La modification des ordonnances vise à assurer la protection sanitaire des consommateurs en Suisse et à éliminer les obstacles au commerce avec l’Union européenne (UE)», précise l’Office fédéral de la sécurité alimentaire et

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion