Neuchâtel

Neuchâtel, anomalie européenne

Un vent continental soufflera dès le 3 mai sur Neuchâtel, berceau de Denis de Rougemont et dernière ville suisse à abriter une Maison de l’Europe. Mais les organisateurs se défendent de faire du prosélytisme.
Neuchâtel, anomalie européenne
Depuis trente ans, les conférences sur l’Europe se succèdent à Neuchâtel. Mais la Maison de l’Europe Transjurassienne réfute tout «prosélytisme». KEYSTONE
Suisse-Europe 

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion