Livres

La quête du foyer selon Daniel Schreiber

Exilés forcés ou nomades volontaires, beaucoup d’humains cherchent un lieu, à commencer par l’écrivain et journaliste allemand Daniel Schreiber, dont le dernier livre, Je suis né quelque part (Zu Hause), déploie une réflexion personnelle sur cette notion en crise.
La quête du foyer selon Daniel Schreiber
Allemagne

Alors que le foyer se confondait jadis avec le lieu de naissance, il fait désormais l’objet d’une quête qui peut durer toute la vie. Besoin fondamental, il n’est plus un donné, mais exige des choix; il agrège des préoccupations contemporaines – où habiter? Comment vivre? – dans un monde où la mobilité permanente met à mal le sentiment d’ancrage. Exilés forcés ou nomades volontaires, beaucoup d’humains cherchent un lieu, à commencer par

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion