Vaud

A la rescousse du patois vaudois

Le dialecte est en perte de vitesse malgré plusieurs actions telles qu’un cycle de conférences à Moudon.
A la rescousse du patois vaudois
Une quinzaine de participants ont assisté au cours donné par Pierre-André Devaud à Moudon. Alain Wicht
Patois

«Câise-tè, batoille!», lance Pierre-André Devaud, président de l’Amicale des patoisants de Savigny-Forel, avec son plus bel accent. Trente oreilles se dressent. Leurs quinze propriétaires tentent de décrypter ce patois vaudois signifiant «Tais-toi bavard!», du titre d’un lexique illustré. D’une moyenne d’âge majoritairement élevée, tous se sont inscrits au cycle de conférences récemment données à Moudon. Une initiative ressemblant un peu à la saga du dernier des Mohicans. Alors que les

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion