Solidarité

Des droits «pour et par les paysans»

La Déclaration des Nations Unies sur les droits des paysans, adoptée l’an dernier après dix-sept années de lutte, est un texte à part. Un livre édité par le CETIM nous explique pourquoi.
Des droits «pour et par les paysans» 1
Unis sous la bannière de Via Campesina, les paysans sont parvenus à pénétrer les organisations internationales et à imposer leur agenda. KEYSTONE
Nations Unies

Droit à la terre, aux moyens de production, aux ressources naturelles, au revenu, à la protection contre les pesticides, aux semences… La Déclaration des droits des paysans, adoptée en novembre dernier, a remis l’alimentation et la production autonome au centre des engagements des Nations Unies. Obtenu de haute lutte par Via Campesina, une coalition agraire présente dans septante-trois pays, ce texte a désormais débuté sa seconde vie, celle de la concrétisation,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion