Genève

Les Erythréens, parents pauvres du droit d’asile

Un rassemblement pour le droit de rester des Erythréens s’est tenu mercredi devant le siège de l’UIT où se réunissait le Grand Conseil, dénonçant une situation actuelle «insoutenable».
Des Erythréens dénoncent une situation «insoutenable»
Les jeunes Erythréens ont confectionné les banderoles brandies par leurs soutiens. JPDS
Asile

Près de 250 personnes se sont réunies mercredi devant le siège de l’Union internationale des télécommunications (UIT) pour manifester leur soutien aux Erythréens dont la demande d’asile a été refusée et qui se retrouvent aujourd’hui en situation de précarité. Dans l’impossibilité de rentrer chez elles, ces personnes se retrouvent tributaires de l’aide d’urgence. La manifestation faisait suite au dépôt d’une pétition le matin même au Grand Conseil par la Coordination

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion