Genève

La police genevoise doit s’expliquer

Asile

La police genevoise est priée de s’expliquer, après la gaffe qu’elle aurait commise, début octobre, en transmettant l’identité de neuf opposants éthiopiens aux autorités consulaires de leur pays, les exposant à des représailles (notre édition du 16 novembre). «Je souhaite une réponse correcte, intègre et circonstanciée, cette fois-ci», déclare la députée d’Ensemble à gauche Jocelyne Haller qui a interpellé hier, pour la seconde fois, le Conseil d’Etat genevois à ce

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion